• Document: ÉVALUATION DE LA SPASTICITÉ
  • Size: 3.07 MB
  • Uploaded: 2019-05-17 14:31:25
  • Status: Successfully converted


Some snippets from your converted document:

ÉVALUATION DE LA SPASTICITÉ (d’après Jean-Michel Gracies) PR MOHAMED HABIB ELLEUCH (SOTUMER 2014) Modifiée et présentée par Pr Ag Sameh Ghroubi Journée collège 2 septembre 2016 Sfax TONUS Tonus musculaire = pour le physiologiste francophone :  "légère tension à laquelle se trouve normalement soumis tout muscle squelettique et qui disparaît après section du nerf moteur".  Tension qui reste dans le muscle quand il est au repos  Rôles:  Maintien des différents segments corporels dans des positions fixes malgré la pesanteur (tonus postural)  Maintien de l'équilibre au repos (équilibre statique) et lors des mouvements (équilibre dynamique) TONUS Définition des anglosaxones : Résistance au mouvement passif sans préciser à quoi elle est du (manque d’extensibilité passive du aux fibres musculaires, activité préalable dans le muscle, rétraction articulaire…..) Terme clinique --> échelle d’Aschworth SPASTICITÉ « la spasticité est un désordre moteur caractérisé par une augmentation vitesse dépendante du réflexe tonique d'étirement et par une augmentation des réflexes ostéotendineux, résultant d’une hyperexcitabilité du réflexe d’étirement dans le cadre d’un syndrome pyramidal » Lance, 1980 ASCHWORTH 0 = Aucune Pas d’augmentation dans le tonus musculaire 1 = Légère Discrète augmentation du tonus musculaire, manifestée par un arrêt suivi par un relâchement ou résistance minimale sur le reste (moins de la moitié) de la course du mouvement quand le membre est mobilisé en flexion ou en extension 2 = Modérée Augmentation plus marquée du tonus musculaire sur la plus grande partie de la course du mouvement, mais le membre affecté est facilement mobilisé 3 = Sévère Augmentation considérable du tonus musculaire – mobilisation passive difficile 4 = Très sévère Membre rigide en flexion ou extension ÉCHELLE D’ASCHWORTH MODIFIÉE • 0 : pas d’augmentation du tonus musculaire • 1 : augmentation discrète du tonus musculaire se manifestant par un ressaut suivi d’un relâchement • 1+: augmentation discrète du tonus musculaire se manifestant par un ressaut suivi d’une résistance minime perçue sur moins de la moitié de l’amplitude articulaire • 2 : augmentation plus marquée du tonus musculaire touchant la majeure partie de l’amplitude articulaire, l’articulation pouvant être mobilisée facilement • 3 : augmentation importante du tonus musculaire rendant la mobilisation passive difficile • 4 : l’articulation concernée est fixée en flexion ou en extension (abduction ou adduction) ASCHWORTH Très subjectif Pas de « Nouvelle » notion de méthode vitesse d’évaluation Ne ≠ pas actif du passif EVALUATION DE LA SPASTICITE PARÉSIE SPASTIQUE : HISTOIRE NATURELLE PARÉSIE SPASTIQUE : HISTOIRE NATURELLE Entrainement moteur 1 Cercle Sous- MAR parésie vicieux utilisation Contrat d’auto-réeducation guidée Étirements toxine 2 rétraction 3 musculaire Cercle hyperactivité vicieux -musculaire Spast.cocon PARÉSIE SPASTIQUE DÉFORMANTE : MÉCANISMES DE LIMITATION DU MOUVEMENT ACTIF Parésie spastique  Insuffisance de commande volontaire sur un Agoniste ( Le muscle le moins raccourci)  Sensible au degré d’étirement tonique de l’Antagoniste (le muscle plus raccourci) PARÉSIE SPASTIQUE DÉFORMANTE : MÉCANISMES DE LIMITATION DU MOUVEMENT ACTIF Faiblesse motrice (= parésie) Agoniste Raccourcissement musculaire Antagoniste Parésie spastique Hyperactivité musculaire +++++ Antagoniste PRINCIPES D’ÉVALUATION fonction passive active Rétraction Dystonie Rétraction Dystonie Cocontraction Parésie tissus mous spastique tissus mous spastique Spastique PRINCIPES D’ÉVALUATION

Recently converted files (publicly available):